Orchis punaise
Anacamptis coriophora subsp. coriophora

  • Orchis punaise - Anacamptis coriophora subsp. coriophora
  • Orchis punaise - Anacamptis coriophora subsp. coriophora
  • Orchis punaise - Anacamptis coriophora subsp. coriophora
  • Orchis punaise - Anacamptis coriophora subsp. coriophora
  • Orchis punaise - Anacamptis coriophora subsp. coriophora
  • Orchis punaise - Anacamptis coriophora subsp. coriophora

Nom commun : Orchis punaise
Nom scientifique : Anacamptis coriophora subsp. coriophora
Ordre : Asparagales
Famille : Orchidacées
Taille : 15-40 cm
Diamètre de la fleur : 8-12 mm
Couleur(s) florale :
Floraison : mai à juin
Nom scientifique complet : Anacamptis coriophora subsp. coriophora (L.) R.M.Bateman, Pridgeon & M.W.Chase, 1997
Synonymes latins : Orchis coriophora
Autres appellations : Orchis à odeur de punaise
Habitat
et répartition
: Prés humides - Dans presque toute la France. – Europe surtout centrale ; Caucase, Perse, Arménie.
Altitude : 0 - 1700 mètres
Statut
de protection
: Protégée sur l'ensemble du territoire français métropolitain

Description (Flore de l'Abbé Coste) : Plante vivace de 20-40 cm, glabre, élancée, à tubercules ovoïdes entiers ; feuilles lancéolées-linéaires, vertes ; fleurs rouge brun sale mêlé de vert, à odeur de punaise, en épi oblong étroit assez serré ; bractées à peine membraneuses, égalant environ l'ovaire ; divisions du périanthe aiguës, conniventes en casque et soudées jusqu'au sommet ; labelle petit, un peu plus court que le casque, trilobé, à lobes presque égaux, le moyen oblong, aigu, entier, dépassant peu les latéraux denticulés ; éperon dirigé en bas, presque droit, de moitié plus court que l'ovaire.
Référence Flora Gallica : Page 165

Compléments :


- Plante herbacée glabre de 20-40 cm
- Feuilles lancéolées linéaires vertes
- Fleur rouge brun-sale mélé de vert à odeur plus ou moins nette de punaise, en épi étroit assez serré
- Sépales formant un casque pointu
- Labelle petit divisé en 3 lobes peu inégaux, le central oblong aigu.
- Éperon presque droit, dirigé en bas, deux fois plus court que l'ovaire.

Particularités de la sous-espèce : Cette sous-espèce est la plus commune. On trouve la sous-espèce .martrinii dont l'éperon est ventru, dans les Pyrénées entre 600 et 1700 m.
point