Calament des Alpes
Clinopodium alpinum subsp. alpinum

  • Calament des Alpes - Clinopodium alpinum subsp. alpinum
  • Calament des Alpes - Clinopodium alpinum subsp. alpinum
  • Calament des Alpes - Clinopodium alpinum subsp. alpinum
  • Calament des Alpes - Clinopodium alpinum subsp. alpinum
  • Calament des Alpes - Clinopodium alpinum subsp. alpinum
  • Calament des Alpes - Clinopodium alpinum subsp. alpinum

Nom commun : Calament des Alpes
Nom scientifique : Clinopodium alpinum subsp. alpinum
Ordre : Lamiales
Famille : Lamiacées
Taille : 5-20 cm
Longueur de la fleur   : 15-20 mm
Couleur(s) florale :
Floraison : juin à août
Nom scientifique complet : Clinopodium alpinum subsp. alpinum (L.) Kuntze, 1891
Synonymes latins : Calamintha alpina, Acinos alpinus subsp. alpinus
Autres appellations : Aucune
Habitat
et répartition
: Rocailles des hautes montagnes - Jura ; Haut-Bugey ; Alpes ; Pyrénées. – Europe centrale et méridionale ; Bithynie ; Afrique septentrionale.
Altitude : 700 - 2200 mètres
Statut
de protection
: Aucune donnée

Description (Flore de l'Abbé Coste) : Plante vivace de 10-30 cm, pubescente ou velue, inodore ; tiges diffuses ou ascendantes, rameuses à la base ; feuilles assez petites, courtement pétiolées, ovales ou elliptiques, obtuses ou aiguës, nervées, denticulées dans le haut ou presque entières ; fleurs purpurines, grandes, 3-8 en verticilles axillaires, sur des pédicelles simples et courts, sans pédoncule commun, dépassant ordinairement les feuilles ; calice courbé, bossu à la base, contracté au milieu, hérissé, à dents lancéolées, ciliées ; corolle dépassant de 8-15 mm la gorge du calice ; carpelles obovales.
Référence Flora Gallica : Page 795

Compléments :


- Plante herbacée velue inodore de 10-30 cm
- Feuilles assez petites, ovales ou elliptiques, courtement pétiolées , denticulées dans le haut ou presque entières
- Fleurs purpurines, grandes, par 3-8 en verticilles axillaires sur de courts pédicelles
- Calice courbé, bossu à la base, hérissé, à dents ciliées
- Corolle dépassant de 8-15 mm la gorge du calice.

Particularités de la sous-espèce : Cette sous-espèce se distingue par les poils de la moitié inférieure du calice qui sont droits et non courbés vers l'avant (sous-espèce méridionale)
point