Cérinthe auriculé
Cerinthe minor subsp. auriculata

  • Cérinthe auriculé - Cerinthe minor subsp. auriculata
  • Cérinthe auriculé - Cerinthe minor subsp. auriculata
  • Cérinthe auriculé - Cerinthe minor subsp. auriculata
  • Cérinthe auriculé - Cerinthe minor subsp. auriculata
  • Cérinthe auriculé - Cerinthe minor subsp. auriculata
  • Cérinthe auriculé - Cerinthe minor subsp. auriculata

Nom commun : Cérinthe auriculé
Nom scientifique : Cerinthe minor subsp. auriculata
Ordre : Lamiales
Famille : Boraginacées
Taille : 15-50 cm
Longueur de la fleur   : 7-10 mm
Couleur(s) florale :
Floraison : mai à août
Nom scientifique complet : Cerinthe minor subsp. auriculata (Ten.) Rouy, 1927
Synonymes latins : Aucun
Autres appellations : Mélinet
Habitat
et répartition
: Pâturages et bois des montagnes - Alpes de la Savoie, du Dauphiné, de la Provence. – Europe centrale et orientale ; Asie occidentale jusqu'en Perse.
Altitude : 800 - 2600 mètres
Statut
de protection
: Aucune donnée

Description (Flore de l'Abbé Coste) : Plante vivace de 20-50 cm, glabre, à souche épaisse, noirâtre, émettant des faisceaux de feuilles stériles ; feuilles glauques, lisses, rarement un peu tuberculeuses, non ciliées ; fleurs jaunâtres, purpurines ou bleuâtres, petites, en grappes à la fin allongées ; pédoncules fructifères étalés ou réfléchis ; sépales lancéolés, ordinairement bordés de très petites dents ; corolle d'un tiers environ plus longue que le calice, fendue jusqu'au tiers ou au milieu en lobes lancéolés-linéaires, acuminés, dressés-connivents ; anthères subsessiles ; carpelles petites.
Référence Flora Gallica : Page 546

Compléments :


- Les Cerinthes sont des plantes glabres ou presque, à feuilles supérieures et bractées largement embrassantes en cœur, à oreillettes arrondies. Leurs fleurs ont des sépales foliacés.
- Cette espèce à des fleurs à corolle tubuleuse moyenne (10-12 mm) dépassant seulement d'un tiers le calice.
- Fleurs jaunâtres, purpurines à corolle souvent tachée de rouge sombre à la base, fendue jusqu'au tiers ou au milieu en lobes lancéolés linéaires, dressés-connivents.
- Les feuilles sont glauques et souvent tachées de blanc.
- Le Cérinthe des Alpes se distingue de cette espèce par sa corolle ouverte et un peu plus longue (14 mm).

Particularités de la sous-espèce : Cette sous-espèce est la seule présente sur notre territoire.
point