Julienne blanche
Hesperis matronalis subsp. nivea

  • Julienne blanche - Hesperis matronalis subsp. nivea
  • Julienne blanche - Hesperis matronalis subsp. nivea
  • Julienne blanche - Hesperis matronalis subsp. nivea
  • Julienne blanche - Hesperis matronalis subsp. nivea
  • Julienne blanche - Hesperis matronalis subsp. nivea
  • Julienne blanche - Hesperis matronalis subsp. nivea

Nom commun : Julienne blanche
Nom scientifique : Hesperis matronalis subsp. nivea
Ordre : Brassicales
Famille : Brassicacées
Taille : 50 cm à 1,2 mètre
Diamètre de la fleur : 15-25 mm
Couleur(s) florale :
Floraison : mai à juin
Nom scientifique complet : Hesperis matronalis subsp. nivea (Baumg.) Perrier, 1917
Synonymes latins : Aucun
Autres appellations : Aucune
Habitat
et répartition
: Haies, bois, buissons - Dans le Centre et les régions montagneuses ; rare dans les plaines du Nord, de l'Ouest et du Midi. – Europe centrale et méridionale ; Asie boréale et occidentale.
Altitude : 400 - 1800 mètres
Statut
de protection
: Aucune donnée

Description (Flore de l'Abbé Coste) : Plante bisannuelle ou vivace ; tige de 40-80 cm, dressée, rameuse au sommet ; feuilles oblongues ou lancéolées, dentées, rudes, les supérieures brièvement pétiolées ; fleurs lilacées, blanches ou panachées, odorantes ; sépales égalant le pédicelle ou plus courts ; grappe fructifère longue, peu fournie ; siliques ascendantes, grêles, flexueuses ou courbées, glabres ou finement pubescentes.
Référence Flora Gallica : Page 588

Compléments :


- Plante herbacée de 40-80 cm.
- Feuilles oblongues ou lancéolées, dentées rudes, les supérieures courtement pétiolées.
- Fleurs lilacées, blanches ou panachées, à 4 pétales étalés larges et 4 sépales.
- Les fruits sont des siliques dressées, grêles, flexueuses ou courbées.

Particularités de la sous-espèce : La sous-espèce nivea est caractérisée par des fleurs blanches ou blanchâtres chez tous les individus d'une station, contrairement à la sous-espèce matronalis dont un certain nombre de plantes auront une corolle lilas vif et les autres blanchâtres.
point