Millepertuis taché
Hypericum maculatum subsp. maculatum

  • Millepertuis taché - Hypericum maculatum subsp. maculatum
  • Millepertuis taché - Hypericum maculatum subsp. maculatum
  • Millepertuis taché - Hypericum maculatum subsp. maculatum
  • Millepertuis taché - Hypericum maculatum subsp. maculatum
  • Millepertuis taché - Hypericum maculatum subsp. maculatum
  • Millepertuis taché - Hypericum maculatum subsp. maculatum

Nom commun : Millepertuis taché
Nom scientifique : Hypericum maculatum subsp. maculatum
Ordre : Malpighiales
Famille : Hypéricacées
Taille : 10-50 cm
Diamètre de la fleur : 18-25 mm
Couleur(s) florale :
Floraison : juin à septembre
Nom scientifique complet : Hypericum maculatum subsp. maculatum Crantz, 1763
Synonymes latins : Hypericum quadrangulum subsp. maculatum
Autres appellations : Millepertuis maculé
Habitat
et répartition
: Bois et pâturages des montagnes siliceuses - Vosges ; Jura ; Alpes ; Cévennes et Plateau central ; Corbières et Pyrénées ; Bretagne et Normandie. – Europe centrale et boréale ; Sibérie occidentale.
Altitude : 700 - 2600 mètres
Statut
de protection
: Aucune donnée

Description (Flore de l'Abbé Coste) : Plante glabre, à souche stolonifère ; tiges de 20-60 cm, dressées à 4 angles peu marqués, non ailés, peu rameuses ; feuilles atténuées à la base et sessiles, ovales-oblongues, obtuses, à nervures secondaires ramifiées en réseau, peu ou point ponctuées-translucides, bordées de points noirs ; fleurs d'un jaune doré, assez grandes, en corymbe un peu lâche ; sépales ovales-obtus, munis de points noirs, non ciliés-glanduleux ; pétales 3-4 fois plus longs que le calice, ponctués de noir ; étamines égalant les pétales ; capsule ovale, 1-2 fois plus longue que le calice, à bandelettes fines et nombreuses.
Référence Flora Gallica : Page 788

Compléments :




Particularités de la sous-espèce : La sous-espèce maculatum a la plupart des sépales entiers au sommets contrairement à la sous-espèce obtusiusculum (sépales usés, dénticulés)
point