Centaurée du solstice
Centaurea solstitialis

  • Centaurée du solstice - Centaurea solstitialis
  • Centaurée du solstice - Centaurea solstitialis
  • Centaurée du solstice - Centaurea solstitialis
  • Centaurée du solstice - Centaurea solstitialis
  • Centaurée du solstice - Centaurea solstitialis
  • Centaurée du solstice - Centaurea solstitialis

Nom commun : Centaurée du solstice
Nom scientifique : Centaurea solstitialis
Ordre : Asterales
Famille : Astéracées
Taille : 20-80 cm
Diamètre du capitule : 15-20 mm
Couleur(s) florale :
Floraison : juillet à septembre
Nom scientifique complet : Centaurea solstitialis L., 1753
Synonymes latins : Aucun
Autres appellations : Aucune
Habitat
et répartition
: Champs, lieux cultivés - Moitié méridionale de la France ; Corse ; souvent adventive dans le Centre et le Nord. – Europe méridionale et moyenne, Algérie.
Altitude : 0 - 1200 mètres
Statut
de protection
: Aucune donnée

Description (Flore de l'Abbé Coste) : Plante annuelle tomenteuse, blanche ou blanchâtre, de 2-4 dm, très rameuse ; feuilles inférieures lyrées-pennatipartites, les suivantes sessiles, longuement décurrentes, presque linéaires, entières ou sinuées ; capitules solitaires ; involucre globuleux-conique à folioles moyennes terminées par une très longue épine jaune, spinuleuse seulement à la base et 3-4 fois plus longue que la foliole, les extérieures à appendice palmé à épines courtes ; akènes de 2 1/2 mm plus courts que l'aigrette blanche ; fleurs jaunes toutes égales, non glanduleuses.
Remarque : des différences peuvent apparaitre concernant les tailles ou la période de floraison entre la description de la flore de Coste et celles mentionnées ci-dessus. Il ne s'agit pas d'erreurs, mais d'une actualisation des données.
Référence Flora Gallica : Page 412

Compléments :


- Plante herbacée velue-blanchâtre de 20-40 cm.
- Feuilles inférieures lyrées, profondément divisées, les suivantes sessiles presque linéaires, entières ou sinuées.
- Fleurs jaunes en capitules de moins de 12 mm de largeur, solitaires à bractées portant une très longue épine jaune, les plus longues de 15 mm de longueur, les extérieures à épines courtes et appendice palmé. Fleurs toutes égales.
- Proche de la Centaurée de Malte aux épines plus courtes ( <12 mm ) et aux feuilles simplement velues
point