Centaurée pâle
Centaurea paniculata subsp. leucophaea

  • Centaurée pâle - Centaurea paniculata subsp. leucophaea
  • Centaurée pâle - Centaurea paniculata subsp. leucophaea
  • Centaurée pâle - Centaurea paniculata subsp. leucophaea
  • Centaurée pâle - Centaurea paniculata subsp. leucophaea
  • Centaurée pâle - Centaurea paniculata subsp. leucophaea
  • Centaurée pâle - Centaurea paniculata subsp. leucophaea

Nom commun : Centaurée pâle
Nom scientifique : Centaurea paniculata subsp. leucophaea
Ordre : Asterales
Famille : Astéracées
Taille : 20 cm à 1,2 mètre
Diamètre du capitule : 20-30 mm
Couleur(s) florale :
Floraison : juillet à août
Nom scientifique complet : Centaurea paniculata subsp. leucophaea (Jord.) Arcang., 1882
Synonymes latins : Aucun
Autres appellations : Aucune
Habitat
et répartition
: Coteaux - Midi, des Alpes-Maritimes aux Pyrénées-Orientales ; remonte dans le Sud-Ouest jusqu'à Gap et Lyon. – Espagne septentrionale, Italie.
Altitude : 0 - 800 mètres
Statut
de protection
: Aucune donnée

Description (Flore de l'Abbé Coste) : Plante bisannuelle de 3-7 dm, à rameaux divergents, d'un vert grisâtre ou blanchâtre, ou cotonneuse ainsi que les feuilles ; celles-ci pennati ou bipennatipartites, à segments linéaires ou oblongs ; capitules solitaires, quelquefois agrégés en longue panicule ; involucre petit, large de 5-6 mm, franchement ovoïde-oblong, rétréci à la base, à folioles faiblement nervées, quelquefois étroitement lancéolées (C. POLYCEPHALA Jord.) ; appendice petit, fauve, à pointe terminale égalant les cils ou plus longue (C. RIGIDULA Jord.) ; akènes longs de 2 mm environ; fleurs purpurines, les extérieures rayonnantes.
Remarque : des différences peuvent apparaitre concernant les tailles ou la période de floraison entre la description de la flore de Coste et celles mentionnées ci-dessus. Il ne s'agit pas d'erreurs, mais d'une actualisation des données.
Référence Flora Gallica : Page 416

Compléments :


- Plante herbacée de 30 à 70 cm à rameaux divergents vert-grisâtre ou cotonneuse.
- Feuilles profondément divisées en segments linéaires ou oblongs
- Fleurs purpurines en capitules solitaires ou agrégé en longue panicule. Fleurs extérieures rayonnantes.
- Involucre large de 5-6 mm nettement ovoïde-oblong, rétréci à la base, à bractées faiblement nervées, appendice fauve, et pointe terminale égalant les cils ou plus longue, mais ne dépassant pas 2 mm.

Particularités de la sous-espèce : Cette sous-espèce se distingue par ses bractées de l'involucre portant des nervures parallèles vertes. Elles sont bordées par des cils et terminées par une pointe de couleur brun-foncé (plus claire chez la sous-espèce paniculata). Autre caractère déterminant, le diamètre des capitules qui dépasse les 7 mm contrairement à la sous-espèce paniculata. Enfin la sous-espèce pyrénéenne pallida se reconnait à ses cils me
point