Le Cyclamen d'Europe
Cyclamen purpurascens

  • Cyclamen d'Europe - Cyclamen purpurascens
  • Cyclamen d'Europe - Cyclamen purpurascens
  • Cyclamen d'Europe - Cyclamen purpurascens
  • Cyclamen d'Europe - Cyclamen purpurascens
  • Cyclamen d'Europe - Cyclamen purpurascens
  • Cyclamen d'Europe - Cyclamen purpurascens

Nom commun : Cyclamen d'Europe (Nom masculin)
Nom scientifique : Cyclamen purpurascens
Ordre : Ericales
Famille : Primulacées
Taille : 3-10 cm
Diamètre de la fleur : 15-20 mm
Couleur(s) florale :
Floraison : août à octobre

Fiche descriptive

Le Cyclamen d'Europe - Cyclamen purpurascens

Nom scientifique complet : Cyclamen purpurascens Mill., 1768
Synonyme(s) latin(s) : Cyclamen europaeum
Autre(s) appellation(s) : Cyclamen pourpre, Cyclamen rouge pourpre, Marron-de-cochon, Pain-de-pourceau
Habitat
et répartition
: Bois et buissons rocailleux - Dans l'Est : Chaîne du Jura ; Alpes de la Savoie et du Dauphiné ; naturalisé dans l'Indre-et-Loire et ailleurs. – Italie septentrionale, Suisse, Bavière, Autriche-Hongrie, Herzégovine, Bosnie, Serbie, Bulgarie.
Végétation associée
(phytosociologie)
: Sous-bois herbacés médio-européens, basophiles, montagnards à planitiaires, des ubacs ou gorges profondes aérohygrophiles
Altitude : 400 - 1200 mètres
Statut
de protection
: Aucune donnée

Description (Flore de l'Abbé Coste) : Plante vivace de 5-15 cm, à tubercule généralement gros, globuleux ou déprimé, muni de radicules peu nombreuses tout autour ; feuilles coriaces, ovales ou arrondies, non anguleuses, en coeur et à lobes contigus à la base, entières ou crénelées ; hampes plus courtes ou plus longues que les feuilles ; fleurs paraissant avec les feuilles ; calice un peu plus court que le tube de la corolle, à lobes ovales-aigus ; corolle rose, rarement blanche, à gorge plus foncée et entière, à lobes oblongs, 3-4 fois plus longs que le tube; style non saillant.
Remarque : si des différences existent concernant les tailles ou la période de floraison entre la description de la flore de Coste et celles mentionnées ci-dessus. Il ne s'agit pas d'erreurs, mais d'une actualisation des données.
Référence Flora Gallica : Page 929