L'Épiaire annuelle
Stachys annua

  • Épiaire annuelle - Stachys annua
  • Épiaire annuelle - Stachys annua
  • Épiaire annuelle - Stachys annua
  • Épiaire annuelle - Stachys annua
  • Épiaire annuelle - Stachys annua
  • Épiaire annuelle - Stachys annua

Nom commun : Épiaire annuelle (Nom féminin)
Nom scientifique : Stachys annua
Ordre : Lamiales
Famille : Lamiacées
Taille : 10-60 cm
Longueur de la fleur   : 10-15 mm
Couleur(s) florale :
Floraison : juin à octobre
Nom scientifique complet : Stachys annua (L.) L., 1763
Synonyme(s) latin(s) : Aucun
Autre(s) appellation(s) : Aucune
Habitat
et répartition
: Champs calcaires - Dans presque toute la France. – Europe ; Asie Mineure, Caucase.
Végétation associée
(phytososiologie)
: Annuelles commensales des cultures basophiles
Altitude : 0 - 1200 mètres
Statut
de protection
: Aucune donnée

Description (Flore de l'Abbé Coste) : Plante annuelle ou pérennante de 10-40 cm, finement pubescente, à racine pivotante ; tige dressée, rameuse ; feuilles glabrescentes, oblongues-lancéolées, crénelées-dentées, atténuées en pétiole, les florales aiguës ; fleurs d'un blanc jaunâtre, 3-6 en verticilles la plupart écartés ; bractéoles très petites ; calice poilu, tubuleux en cloche, à dents arquées, lancéolées en alêne à pointe brièvement ciliée, de moitié plus courtes que le tube ; corolle 1 fois plus longue que le calice, à tube saillant muni d'un anneau de poils transversal, à lèvre supérieure entière.
Remarque : des différences peuvent apparaitre concernant les tailles ou la période de floraison entre la description de la flore de Coste et celles mentionnées ci-dessus. Il ne s'agit pas d'erreurs, mais d'une actualisation des données.
Référence Flora Gallica : Page 812

Compléments :


- Plante herbacée finement velue de 10-40 cm
- Feuilles peu velues, oblongues-lancéolées, crènelées-dentées, atténuées en pétiole.
- Fleurs blanc-jaunâtre en verticille de 3-6, la plupart écartés
- Calice poilu, tubuleux en cloche, à dents arquées à pointe brièvement ciliée
- Corolle 1 fois plus longue que le calice à tube saillant et lèvre supérieure entière
point