Sainfoin montagnard
Onobrychis viciifolia subsp. montana

  • Sainfoin montagnard - Onobrychis viciifolia subsp. montana
  • Sainfoin montagnard - Onobrychis viciifolia subsp. montana
  • Sainfoin montagnard - Onobrychis viciifolia subsp. montana
  • Sainfoin montagnard - Onobrychis viciifolia subsp. montana
  • Sainfoin montagnard - Onobrychis viciifolia subsp. montana
  • Sainfoin montagnard - Onobrychis viciifolia subsp. montana

Nom commun : Sainfoin montagnard
Nom scientifique : Onobrychis viciifolia subsp. montana
Ordre : Fabales
Famille : Fabacées
Taille : 10-50 cm
Longueur de la fleur   : 12-15 mm
Couleur(s) florale :
Floraison : juin à août
Nom scientifique complet : Onobrychis viciifolia subsp. montana (DC.) Gams, 1924
Synonymes latins : Aucun
Autres appellations : Esparcette
Habitat
et répartition
: Pelouses de montagnes
Altitude : 400 - 2800 mètres
Statut
de protection
: Aucune donnée

Description (Flore de l'Abbé Coste) : Plante vivace de 20-60 cm, pubescente, verte, dressée ou ascendante, à souche courte, à tiges robustes, allongées ; feuilles à 6-12 paires de folioles oblongues ou linéaires ; fleurs roses, striées de rouge, rarement blanches, grandes, nombreuses, en longues grappes serrées sur des pédoncules plus longs que la feuille ; calice à dents 1 -2 fois plus longues que le tube, égalant à peine le bouton de la fleur et plus courtes que la moitié de la corolle ; étendard égalant environ la carène ; ailes plus courtes que le calice ; gousses pubescentes, à faces et suture munies de tubercules ou de courtes épines.
Remarque : des différences peuvent apparaitre concernant les tailles ou la période de floraison entre la description de la flore de Coste et celles mentionnées ci-dessus. Il ne s'agit pas d'erreurs, mais d'une actualisation des données.
Référence Flora Gallica : Page 743

Compléments :


- Sous-espèce montagnarde de sainfoin aux fleurs rose plus vif que la sous-espèce viciifolia et qui fleurit plus tardivement.

Particularités de la sous-espèce : La sous-espèce montana a des feuilles composées pour la plupart de 4 à 7 paires de folioles soit plus que la sous-espèce viviifolia (7-13 paires).
point