Consoude officinale
Symphytum officinale subsp. officinale

  • Consoude officinale - Symphytum officinale subsp. officinale
  • Consoude officinale - Symphytum officinale subsp. officinale
  • Consoude officinale - Symphytum officinale subsp. officinale
  • Consoude officinale - Symphytum officinale subsp. officinale
  • Consoude officinale - Symphytum officinale subsp. officinale
  • Consoude officinale - Symphytum officinale subsp. officinale

Nom commun : Consoude officinale
Nom scientifique : Symphytum officinale subsp. officinale
Ordre : Lamiales
Famille : Boraginacées
Taille : 40 cm à 1,2 mètre
Longueur de la fleur : 15-20 mm
Couleur(s) florale :
Floraison : mai à juillet
Nom scientifique complet : Symphytum officinale subsp. officinale L., 1753
Synonymes latins : Aucun
Autres appellations : Grande Consoude
Habitat
et répartition
: Bois frais, bords des prés et des ruisseaux - Dans l'Ouest, le Centre et le Midi. – Europe centrale, de l'Ecosse à la Russie méridionale.
Altitude : 0 - 1200 mètres
Statut
de protection
: Aucune donnée

Description (Flore de l'Abbé Coste) : Plante vivace de 40 cm à 1 m., velue-hérissée, à souche épaisse, charnue, non tubéreuse ; tige robuste, ailée, rameuse aux aisselles supérieures ; feuilles épaisses, ovales-lancéolées, les inférieures plus grandes que les moyennes longuement décurrentes ; fleurs blanchâtres, rosées ou violettes ; calice fendu jusque près de la base, à lobes lancéolés ; corolle d'environ 15 mm, 2 fois plus longue que le calice, à lobes réfléchis; écailles incluses, lancéolées en alêne ; anthères aiguës, un peu plus longues que le filet ; carpelles lisses, luisants, non contractés au-dessus de la base.
Remarque : des différences peuvent apparaitre concernant les tailles ou la période de floraison entre la description de la flore de Coste et celles mentionnées ci-dessus. Il ne s'agit pas d'erreurs, mais d'une actualisation des données.
Référence Flora Gallica : Page 558

Compléments :


- Les consoudes ont une corolle tubuleuse en cloche à tube plus de 10 fois plus long que les lobes dont la gorge est munie de 5 écailles allongées ciliées glanduleuses.
- On distingue cette espèce par sa corolle blanc-jaunâtre longue d'environ 20 mm, aux lobes recourbés en dehors et trois fois plus longue que le calice.
- Les feuilles sont peu épaisses, ovales-lancéolées, les inférieures moins grandes que les moyennes.
- Cette espèce est proche de la consoude officinale qui a des fleurs dont la corolle n'est que 2 fois plus longue que le calice et dont les feuilles moyennes sont plus petites que les inférieures.

Particularités de la sous-espèce : Cette sous-espèce est la seule présente sur notre territoire.
point