L'Euphorbe de Terracine
Euphorbia terracina

  • Euphorbe de Terracine - Euphorbia terracina
  • Euphorbe de Terracine - Euphorbia terracina
  • Euphorbe de Terracine - Euphorbia terracina
  • Euphorbe de Terracine - Euphorbia terracina
  • Euphorbe de Terracine - Euphorbia terracina
  • Euphorbe de Terracine - Euphorbia terracina

Nom commun : Euphorbe de Terracine (Nom féminin)
Nom scientifique : Euphorbia terracina
Ordre : Malpighiales
Famille : Euphorbiacées
Taille : 10-60 cm
Diamètre du cyathe : 4-6 mm
Couleur(s) florale :
Floraison : avril à septembre

Fiche descriptive

L'Euphorbe de Terracine - Euphorbia terracina

Nom scientifique
complet
: Euphorbia terracina L., 1762
Synonyme(s) latin(s) : Aucun
Autre(s) appellation(s) : Aucune
Habitat
et répartition
: Sables et coteaux - Littoral méditerranéen : Roussillon, Languedoc, Provence ; Corse. – Région méditerranéenne.
Végétation associée
(phytosociologie)
: Pelouses basophiles thermophiles, méditerranéennes-atlantiques, maritimes, mésoxérophiles, catalano-provençales à aquitaines
Altitude : 0 - 200 mètres
Statut
de protection
: Protégée en région Languedoc-Roussillon et Provence-Alpes-Côte d'Azur et considérée comme faiblement menacée sur la liste rouge des espèces menacées à l'échelle nationale.

Description (Flore de l'Abbé Coste) : Plante vivace de 10-50 cm, glabre, à souche épaisse ; tiges nombreuses, dressées ou couchées-diffuses, simples ou à quelques rameaux florifères sous l'ombelle ; feuilles nombreuses, ovales, oblongues on lancéolées-linéaires, mucronées, entières ou denticulées au sommet ; ombelle à 2-5 rayons plusieurs fois bifurqués ; bractées largement ovales-rhomboïdales, mucronées, denticulées ; glandes verdâtres, en croissant, à cornes sétacées très longues ; capsule de 3-4 mm, trigone, glabre et lisse ; graines ovoïdes-tronquées, blanchâtres, lisses, caronculées ; Espèce polymorphe.
Remarque : si des différences existent concernant les tailles ou la période de floraison entre la description de la flore de Coste et celles mentionnées ci-dessus. Il ne s'agit pas d'erreurs, mais d'une actualisation des données.
Référence Flora Gallica : Page 701