Hippocrépis à toupet
Hippocrepis comosa

  • Hippocrépis à toupet - Hippocrepis comosa
  • Hippocrépis à toupet - Hippocrepis comosa
  • Hippocrépis à toupet - Hippocrepis comosa
  • Hippocrépis à toupet - Hippocrepis comosa
  • Hippocrépis à toupet - Hippocrepis comosa
  • Hippocrépis à toupet - Hippocrepis comosa

Nom commun : Hippocrépis à toupet
Nom scientifique : Hippocrepis comosa
Ordre : Fabales
Famille : Fabacées
Taille : 15-30 cm
Longueur de la fleur   : 8-10 mm
Couleur(s) florale :
Floraison : avril à juillet
Nom scientifique complet : Hippocrepis comosa L., 1753
Synonymes latins : Hippocrepis ambigua
Autres appellations : Hippocrépide à toupet, Fer-à-cheval
Habitat
et répartition
: Lieux secs et arides - Dans presque toute la France. – Europe centrale et méridionale.
Altitude : 0 - 2400 mètres
Statut
de protection
: Protégée en région Limousin

Description (Flore de l'Abbé Coste) : Plante vivace de 10-30 cm, glabrescente, à souche dure ou un peu ligneuse; feuilles à 4-7 paires de folioles ; fleurs jaunes, assez grandes (8-10 mm), 5-12 en ombelles sur des pédoncules 2-3 fois plus longs que la feuille ; lèvre supérieure du calice à dents dressées, non divariquées; pétales à onglets dépassant 1 fois le calice, celui de l'étendard écarté des autres ; gousses nombreuses, pendantes, longues de 2-3 cm, couvertes de glandes rougeâtres, courbées, flexueuses sur le bord externe, à 2-6 articles, à échancrures et graines arquées en demi-cercle.
Remarque : des différences peuvent apparaitre concernant les tailles ou la période de floraison entre la description de la flore de Coste et celles mentionnées ci-dessus. Il ne s'agit pas d'erreurs, mais d'une actualisation des données.
Référence Flora Gallica : Page 728

Compléments :


- Plante herbacée peu ou non velue, prenant l'allure d'un petit buisson
- Feuille composée de 4 à 7 folioles ovales-allongées
- Fleurs jaunes assez grandes (8-10 mm) réunies par 5 à 12 en petite couronne au bout d'un pédoncule plus long que la feuille
- Calice à dents inégales et pétales dont la partie étroite (onglet) dépasse du calice.
- Les fleurs deviennent des gousses entièrement couvertes de glandes, creusées sur le bord d'échancrures ouvertes.
- C'est la forme de ces gousses qui permet de différencier cette espèce de l'Hippocrepis cilié aux gousses tortueuses, mais dont les échancrures restent largement ouvertes et sans poils.
point