Le Genêt maritime
Cytisus scoparius subsp. maritimus

  • Genêt maritime - Cytisus scoparius subsp. maritimus
  • Genêt maritime - Cytisus scoparius subsp. maritimus
  • Genêt maritime - Cytisus scoparius subsp. maritimus
  • Genêt maritime - Cytisus scoparius subsp. maritimus
  • Genêt maritime - Cytisus scoparius subsp. maritimus
  • Genêt maritime - Cytisus scoparius subsp. maritimus

Nom commun : Genêt maritime (Nom masculin )
Nom scientifique : Cytisus scoparius subsp. maritimus
Ordre : Fabales
Famille : Fabacées
Taille : 30-80 cm
Longueur de la fleur : 20-25 mm
Couleur(s) florale :
Floraison : mai à juillet

Fiche descriptive

Le Genêt maritime - Cytisus scoparius subsp. maritimus

Nom scientifique complet : Cytisus scoparius subsp. maritimus (Rouy) Heywood, 1959
Synonyme(s) latin(s) : Cytisus scoparius var. prostratus
Autre(s) appellation(s) : Genêt à balais maritime, Cytise maritime
Habitat
et répartition
: Landes atlantiques – Façade Atlantique et de la Manche, Espagne et Grande-Bretagne.
Végétation associée
(phytosociologie)
: Landes atlantiques submaritimes
Altitude : 0 - 500 mètres
Statut
de protection
: aucun

Description (Flore de l'Abbé Coste) : (Cytisus scoparius) Arbrisseau de 1 à 2 mètres, dressé, à rameaux lâches, allongés, très anguleux, verts ; feuilles inférieures trifoliolées, pétiolées, les supérieures simples et sessiles, obovales ou lancéolées, pubescentes-soyeuses en dessous ; fleurs grandes ; calice glabre ; étendard émarginé, carène très courbée ; style velu à la base, enroulé en cercle, élargi sous le stigmate ; gousse de 4-5 cm sur 8 mm très comprimée, hérissée de longs poils sur les bords, à 8-12 graines luisantes.
Remarque : des différences peuvent apparaitre concernant les tailles ou la période de floraison entre la description de la flore de Coste et celles mentionnées ci-dessus. Il ne s'agit pas d'erreurs, mais d'une actualisation des données.
Référence Flora Gallica : Page 720

Compléments :



La sous-espèce maritimus a un port prostré et se cantonne au littoral Breton et à la Hague. Les deux autres sous-espèces ont un port dressé et se distinguent entre-elles par des feuilles majoritairement trifoliolées chez la sous-espèce scoparius qui est la plus commune et majoritairement unifoliolées chez la sous-espèce reverchonii, naturalisée dans le Massif central .
point