L'Héliotrope de Curaçao
Heliotropium curassavicum

  • Héliotrope de Curaçao - Heliotropium curassavicum
  • Héliotrope de Curaçao - Heliotropium curassavicum
  • Héliotrope de Curaçao - Heliotropium curassavicum
  • Héliotrope de Curaçao - Heliotropium curassavicum
  • Héliotrope de Curaçao - Heliotropium curassavicum
  • Héliotrope de Curaçao - Heliotropium curassavicum

Nom commun : Héliotrope de Curaçao (Nom masculin)
Nom scientifique : Heliotropium curassavicum
Ordre : Lamiales
Famille : Boraginacées
Taille : 20-80 cm
Diamètre de la fleur : 4-6 mm
Couleur(s) florale :
Floraison : juin à octobre

Fiche descriptive

L'Héliotrope de Curaçao - Heliotropium curassavicum

Nom scientifique
complet
: Heliotropium curassavicum L., 1753
Synonyme(s) latin(s) : Aucun
Autre(s) appellation(s) : Aucune
Habitat
et répartition
: Sables humides du littoral - Méditerranée, où il est complètement naturalisé et abondant par places : Pyrénées-Orientales, Aude, Hérault, Bouches-du-Rhône. – Espagne orientale, Baléares ; Algérie.
Végétation associée
(phytosociologie)
: Parvochaméphytaies halophiles supralittorales des zones arides
Altitude : 0 - 50 mètres
Statut
de protection
: Aucune donnée

Description (Flore de l'Abbé Coste) : Plante vivace (parfois bisannuelle) de 20-80 cm, entièrement glabre et glauque, noircissant par la dessiccation, à souche épaisse et profonde ; tiges toutes couchées, rameuses-diffuses ; feuilles très nombreuses, linéaires-lancéolées, atténuées à la base, un peu charnues, à 1 nervure ; fleurs blanches, en petites grappes le plus souvent géminées ; calice glabre, à lobes lancéolés, appliqués sur le fruit et persistants après sa chute ; fruit subglobuleux, formé de 4 carpelles très rugueux munis de côtes saillantes.
Remarque : si des différences existent concernant les tailles ou la période de floraison entre la description de la flore de Coste et celles mentionnées ci-dessus. Il ne s'agit pas d'erreurs, mais d'une actualisation des données.
Référence Flora Gallica : Page 549

Compléments :


- Les héliotropes se caractérisent par des fleurs blanches ou lilacées sessiles, en grappe unilatérale serrée souvent courte, et par une corolle dont les 5 lobes sont séparés par des plis longitudinaux.
- Cette espèce se distingue par ses feuilles linéaires lancéolées atténuées à la base, à une seule nervure, portées par des tiges entièrement couchées. Elle est entièrement glabre.
- Ses fleurs sont blanches.
point