Le Limonium dur
Limonium duriusculum

  • Limonium dur - Limonium duriusculum
  • Limonium dur - Limonium duriusculum
  • Limonium dur - Limonium duriusculum
  • Limonium dur - Limonium duriusculum
  • Limonium dur - Limonium duriusculum
  • Limonium dur - Limonium duriusculum

Nom commun : Limonium dur (Nom masculin)
Nom scientifique : Limonium duriusculum
Ordre : Caryophyllales
Famille : Plumbaginacées
Taille : 5-20 cm
Diamètre de la fleur : 2-4 mm
Couleur(s) florale :
Floraison : juin à août

Fiche descriptive

Le Limonium dur - Limonium duriusculum

Nom scientifique
complet
: Limonium duriusculum (Girard) Fourr., 1869
Synonyme(s) latin(s) : Statice duriuscula
Autre(s) appellation(s) : Saladelle dure, Statice dur
Habitat
et répartition
: Littoral - Méditerranée : Aude, Hérault, Bouches-du-Rhône. – Espagne, Baléares.
Végétation associée
(phytosociologie)
: Parvochaméphytaies halophiles supralittorales des zones arides
Altitude : 0 - 50 mètres
Statut
de protection
: Considérée en danger de disparition sur la liste rouge des espèces menacées à l'échelle nationale et pouvant faire l'objet d'une réglementation préfectorale permanente ou temporaire dans certains départements

Description (Flore de l'Abbé Coste) : Plante vivace de 10-40 cm, glabre, à souche peu épaisse, à rameaux courts et hypogés ; feuilles en rosette, obovales-spatulées, très obtuses, mutiques ou mucronulées, vertes, uninervées ; hampes dressées, raides, rameuses presque dès la base, à rameaux raides, étalés, allongés, peu divisés, quelques inférieurs stériles ; épillets petites, à 1-2 fleurs, écartés, en épis linéaires, unilatéraux, lâches, formant une large panicule ; bractée extérieure 3 fois plus courte que l'intérieure ; calice à tube peu poilu 1 fois plus long que le limbe à dents profondes subaiguës ; corolle petite, violet pâle.
Remarque : si des différences existent concernant les tailles ou la période de floraison entre la description de la flore de Coste et celles mentionnées ci-dessus. Il ne s'agit pas d'erreurs, mais d'une actualisation des données.
Référence Flora Gallica : Page 909