Orchis blanchâtre
Pseudorchis albida subsp. albida

  • Orchis blanchâtre - Pseudorchis albida subsp. albida
  • Orchis blanchâtre - Pseudorchis albida subsp. albida
  • Orchis blanchâtre - Pseudorchis albida subsp. albida
  • Orchis blanchâtre - Pseudorchis albida subsp. albida
  • Orchis blanchâtre - Pseudorchis albida subsp. albida
  • Orchis blanchâtre - Pseudorchis albida subsp. albida

Nom commun : Orchis blanchâtre
Nom scientifique : Pseudorchis albida subsp. albida
Ordre : Asparagales
Famille : Orchidacées
Taille : 10-40 cm
Diamètre de la fleur : 3-5 mm
Couleur(s) florale :
Floraison : juin à août
Nom scientifique complet : Pseudorchis albida subsp. albida (L.) Á.Löve & D.Löve, 1969
Synonymes latins : Orchis albida, Coeloglossum albidum
Autres appellations : Aucune
Habitat
et répartition
: Pâturages et bruyères des hautes montagnes - Ardennes, Vosges, Jura, Alpes, Cévennes et Plateau central, Pyrénées ; Normandie. – Europe centrale et boréale ; Groenland.
Altitude : 600 - 2500 mètres
Statut
de protection
: Protégée en Corse, région Basse-Normandie et Franche-Comté

Description (Flore de l'Abbé Coste) : Plante vivace de 10-35 cm, glabre, à tubercules divisés jusque près de la base, allongés, comme fascicules ; feuilles oblongues, vertes ; fleurs blanchâtres, très petites, en épi grêle cylindracé serré ; bractées égalant ou dépassant l'ovaire ; divisions du périanthe ovales-obtuses, toutes conniventes en casque ovoïde, libres ; labelle petit, égalant environ le casque, trifide, à lobes linéaires divergents, le moyen à peine plus grand ; éperon obtus (11/2 mm), 2-3 fois plus court que l'ovaire ; rétinacles libres, sans bursicule.
Remarque : des différences peuvent apparaitre concernant les tailles ou la période de floraison entre la description de la flore de Coste et celles mentionnées ci-dessus. Il ne s'agit pas d'erreurs, mais d'une actualisation des données.
Référence Flora Gallica : Page 186

Compléments :


- Plante herbacée glabre de 10-35 cm
- Feuilles oblongues vertes
- Fleurs blanchâtres, très petites, en épi grêle cylindracé serré
- Bractées égalant ou dépassant l'ovaire
- Sépales et pétales connivents en casque ovoïde
- Labelle petit, égalant le casque, trilobé, à lobes divergents linéaires
- Éperon très court (1,5 mm) deux à trois fois plus court que l'ovaire

Particularités de la sous-espèce : Cette sous-espèce est la seule présente sur notre territoire.
point