L' Orchis parfumé
Anacamptis fragrans

  • Orchis parfumé - Anacamptis fragrans
  • Orchis parfumé - Anacamptis fragrans
  • Orchis parfumé - Anacamptis fragrans
  • Orchis parfumé - Anacamptis fragrans
  • Orchis parfumé - Anacamptis fragrans
  • Orchis parfumé - Anacamptis fragrans

Nom commun : Orchis parfumé (Nom masculin )
Nom scientifique : Anacamptis fragrans
Ordre : Asparagales
Famille : Orchidacées
Taille : 15-40 cm
Diamètre de la fleur : 10-12 mm
Couleur(s) florale :
Floraison : mai à juin

Fiche descriptive

L' Orchis parfumé - Anacamptis fragrans

Nom scientifique
complet
: Anacamptis fragrans (Pollini) R.M.Bateman, 2003
Synonyme(s) latin(s) : Orchis fragrans, Anacamptis coriophora subsp. fragrans
Autre(s) appellation(s) : Orchis à odeur de vanille
Habitat
et répartition
: Prés et bois - Midi et littoral océanien, jusque dans la Loire-Inférieure, l'Aveyron, le Rhône, l'Ain ; Corse. – Toute la région méditerranéenne.
Végétation associée
(phytosociologie)
: Jonçaies et parvocariçaies des prés paratourbeux thermoméditerranéens submaritimes
Altitude : 0 - 1200 mètres
Statut
de protection
: Listé sur la Liste rouge de la flore vasculaire de France métropolitaine (2019 Préoccupation mineure). Protégée en Aquitaine, Bretagne, Corse, Limousin, Midi-Pyrénées, Poitou-Charentes et Rhône-Alpes

Description (Flore de l'Abbé Coste) : Voisin d'Anacamptis coriophora. Plante vivace de 10-35 cm, à feuilles lancéolées-linéaires ; fleurs plus grandes, rouge vineux plus clair, à odeur agréable de vanille ou inodores, en épi ovale-oblong très serré ; bractées membraneuses blanchâtres, égalant ou dépassant l'ovaire ; divisions du périanthe acuminées, souvent libres au sommet ; labelle plus court que le casque, trilobé, à lobe moyen entier dépassant sensiblement les latéraux; éperon nettement arqué, d'environ un tiers plus court que l'ovaire.
Remarque : des différences peuvent apparaitre concernant les tailles ou la période de floraison entre la description de la flore de Coste et celles mentionnées ci-dessus. Il ne s'agit pas d'erreurs, mais d'une actualisation des données.
Référence Flora Gallica : Page 164