Pleurosperme d'Autriche
Pleurospermum austriacum

  • Pleurosperme d'Autriche - Pleurospermum austriacum
  • Pleurosperme d'Autriche - Pleurospermum austriacum
  • Pleurosperme d'Autriche - Pleurospermum austriacum
  • Pleurosperme d'Autriche - Pleurospermum austriacum
  • Pleurosperme d'Autriche - Pleurospermum austriacum
  • Pleurosperme d'Autriche - Pleurospermum austriacum

Nom commun : Pleurosperme d'Autriche
Nom scientifique : Pleurospermum austriacum
Ordre : Apiales
Famille : Apiacées
Taille : 60 cm à 1,5 mètre
Diamètre de la fleur : 3-7 mm
Couleur(s) florale :
Floraison : juillet à septembre
Nom scientifique complet : Pleurospermum austriacum (L.) Hoffm., 1814
Synonymes latins : Aucun
Autres appellations : Aucune
Habitat
et répartition
: Prés humides élevés - Alpes : Isère, Hautes-Alpes, Savoie. – Europe centrale, de la Suède à la Russie méridionale.
Altitude : 1200 - 2200 mètres
Statut
de protection
: Considérée comme faiblement menacée sur la liste rouge des espèces menacées à l"échelle nationale.

Description (Flore de l'Abbé Coste) : Plante vivace d'environ 1 mètre, glabre, à tige grosse, creuse, sillonnée, à rameaux supérieurs souvent verticillés ; feuilles inférieures grandes, triangulaires dans leur pourtour, tripennatiséquées, à segments oblongs en coin, décurrents à la base, incisés-dentés ; fleurs blanches, en ombelles grandes, à 20-40 rayons rudes, allongés ; involucre à 8-10 folioles réfléchies, inégales, les plus grandes pennatifides ; involucelle à 8-10 folioles ciliées ; calice à 5 dents ; pétales obovales, entiers, plans, à pointe un peu courbée; styles réfléchis, plus longs que le stylopode ondulé ; fruit ovoïde, comprimé par le côté, ponctué, jaunâtre ; méricarpes à bords contigus, munis de 2 membranes, l'externe renflée en 5 côtes creuses, ailées, verruqueuses-crénelées.
Remarque : des différences peuvent apparaitre concernant les tailles ou la période de floraison entre la description de la flore de Coste et celles mentionnées ci-dessus. Il ne s'agit pas d'erreurs, mais d'une actualisation des données.
Référence Flora Gallica : Page 362