La Scrofulaire de printemps
Scrophularia vernalis

  • Scrofulaire de printemps - Scrophularia vernalis
  • Scrofulaire de printemps - Scrophularia vernalis
  • Scrofulaire de printemps - Scrophularia vernalis
  • Scrofulaire de printemps - Scrophularia vernalis
  • Scrofulaire de printemps - Scrophularia vernalis
  • Scrofulaire de printemps - Scrophularia vernalis

Nom commun : Scrofulaire de printemps (Nom féminin)
Nom scientifique : Scrophularia vernalis
Ordre : Lamiales
Famille : Scrophulariacées
Taille : 20 cm à 1,5 mètre
Longueur de la fleur   : 6-8 mm
Couleur(s) florale :
Floraison : avril à juillet

Fiche descriptive

La Scrofulaire de printemps - Scrophularia vernalis

Nom scientifique
complet
: Scrophularia vernalis L., 1753
Synonyme(s) latin(s) : Scrofularia vernalis
Autre(s) appellation(s) : Scrofulaire printanière, Scrophulaire de printemps
Habitat
et répartition
: Lieux frais et ombragés - Cà et là dans l'Ouest, le Nord, et l'Est. – Europe centrale et méridionale.
Végétation associée
(phytosociologie)
: Ourlets internes eutrophiles, hémisciaphiles, vernaux
Altitude : 600 - 1800 mètres
Statut
de protection
: Protégée en région Alsace, Lorraine et Provence-Alpes-Côte d'Azur

Description (Flore de l'Abbé Coste) : Plante bisannuelle de 30-80 cm, mollement velue-glanduleuse, à racine fibreuse ; tige épaisse, creuse, obtusément quadrangulaire; feuilles minces, d'un vert clair, largement ovales en coeur, fortement et inégalement incisées-dentées ; fleurs d'un vert jaunâtre, en cymes axillaires corymbiformes, multiflores et compactes, formant une panicule feuillée très lâche ; pédicelles plus courts que le calice herbacé à lobes oblongs-subobtus non scarieux ; corolle de 6-9 mm, à gorge contractée ; staminode nul ; étamines saillantes ; capsule longue de 8-10 mm, glabrescente, ovoïde conique.
Remarque : si des différences existent concernant les tailles ou la période de floraison entre la description de la flore de Coste et celles mentionnées ci-dessus. Il ne s'agit pas d'erreurs, mais d'une actualisation des données.
Référence Flora Gallica : Page 1052