La Stemmacanthe Rhapontique
Rhaponticum scariosum subsp. scariosum

  • Stemmacanthe Rhapontique - Rhaponticum scariosum subsp. scariosum
  • Stemmacanthe Rhapontique - Rhaponticum scariosum subsp. scariosum
  • Stemmacanthe Rhapontique - Rhaponticum scariosum subsp. scariosum
  • Stemmacanthe Rhapontique - Rhaponticum scariosum subsp. scariosum
  • Stemmacanthe Rhapontique - Rhaponticum scariosum subsp. scariosum
  • Stemmacanthe Rhapontique - Rhaponticum scariosum subsp. scariosum

Nom commun : Stemmacanthe Rhapontique (Nom féminin)
Nom scientifique : Rhaponticum scariosum subsp. scariosum
Ordre : Asterales
Famille : Astéracées
Taille : 60 cm à 1,5 m
Diamètre du capitule : 40-90 mm
Couleur(s) florale :
Floraison : juillet à septembre

Fiche descriptive

La Stemmacanthe Rhapontique - Rhaponticum scariosum subsp. scariosum

Nom scientifique
complet
: Rhaponticum scariosum subsp. scariosum Lam., 1779
Synonyme(s) latin(s) : Stemmacantha rhapontica
Autre(s) appellation(s) : Aucune
Habitat
et répartition
: Rochers des hautes montagnes - Savoie, Haute-Savoie, Isère, Hautes-Alpes, Basses-Alpes, Alpes-Maritimes. – Suisse, Italie, Tyrol, Carniole.
Végétation associée
(phytosociologie)
: Mégaphorbiaies subalpines à montagnardes, mésohydriques, méso-oligotrophiles, acidophiles, occidentales
Altitude : 1400 - 2200 mètres
Statut
de protection
: Protégée au niveau national

Description (Flore de l'Abbé Coste) : Plante vivace à tige de 5-15 dm, dressée, simple, laineuse ; feuilles blanchâtres ou grisâtres-tomenteuses en dessous, indivises, les inférieures amples, lancéolées, aiguës, subcordées, pétiolées, à pétiole muni parfois de quelques lobes foliacés, les supérieures pétiolées ou sessiles ; capitule gros, solitaire, terminal ; involucre à folioles extérieures largement ovales, scarieuses, rousses, laciniées sur les bords, pubescentes et un peu laineuses.
Remarque : si des différences existent concernant les tailles ou la période de floraison entre la description de la flore de Coste et celles mentionnées ci-dessus. Il ne s'agit pas d'erreurs, mais d'une actualisation des données.
Référence Flora Gallica : Page 424