Brunelle blanche
Prunella laciniata

  • Brunelle blanche - Prunella laciniata
  • Brunelle blanche - Prunella laciniata
  • Brunelle blanche - Prunella laciniata
  • Brunelle blanche - Prunella laciniata
  • Brunelle blanche - Prunella laciniata
  • Brunelle blanche - Prunella laciniata

Nom commun : Brunelle blanche
Nom scientifique : Prunella laciniata
Ordre : Lamiales
Famille : Lamiacées
Taille : 5-40 cm
Longueur de la fleur   : 15-18 mm
Couleur(s) florale :
Floraison : juin à août
Nom scientifique complet : Prunella laciniata (L.) L., 1763
Synonymes latins : Brunella alba
Autres appellations : Aucune
Habitat
et répartition
: Lieux secs et arides, surtout calcaires - Dans presque toute la France et en Corse. – Europe ; Asie occidentale ; Afrique septentrionale.
Altitude : 0 - 1700 mètres
Statut
de protection
: Aucune donnée

Description (Flore de l'Abbé Coste) : Plante vivace de 5-30 cm, velue-hérissée, à souche médiocre ; tiges dressées ou ascendantes, lâchement feuillées ; feuilles basilaires oblongues-elliptiques, les caulinaires souvent lyrées ou pennatifides, pétiolées, la paire supérieure entourant l'épi ; fleurs d'un blanc jaunâtre, moyennes ; calice velu-hérissé, lèvre supérieure à 3 dents peu prononcées, dont la médiane très large tronquée brusquement apiculée, l'inférieure fendue jusqu'au milieu en 2 lobes lancéolés fortement ciliés ; corolle d'environ 15 mm ; filets des étamines longues terminés en pointe arquée en avant.
Remarque : des différences peuvent apparaitre concernant les tailles ou la période de floraison entre la description de la flore de Coste et celles mentionnées ci-dessus. Il ne s'agit pas d'erreurs, mais d'une actualisation des données.
Référence Flora Gallica : Page 805

Compléments :


- Plante herbacée velue hérissée de 5-30 cm, à tiges lâchement feuillées
- Feuilles de la base oblongues-elliptiques, les caulinaires souvent lyrées ou profondément divisées, pétiolées, la dernière paire entourant l'épi.
- Fleurs blanc-jaunâtre, moyennes en épi
- Calice velu-hérissé, bilabié, la lèvre inférieure étant fendue jusqu'au milieu en deux lobes; se fermant après la floraison.
- Corolle d'environ 15 mm, à tube large peu saillant et à lèvre inférieure trilobée.
point